zaterdag, april 23, 2011

Henriette Bosmanstraat, Haarlem (April 13, 2008) - HVP 4.11


Oi passagiers !
In April 13, 2008 mijn camera was in een speltuin met kinderen aan voetbal spelen op het plein van Henriette Bosmanstraat. De video was geuploaded op YouTube in 23 April 2011 door Jean Gregorio.

Toneelschuur & Filmschuur Haarlem - Visit the capital of Province North Holland - HVP 4.11



Hi Passengers!

Haarlem.EN presents this film made in March 2008 but remixed tonight with sound from Youtube to make knowledge with the great theater in the city : Toneelschuur & Filmschuur.
You may find them in the centrum, walking along Klokhuisplein and following the direction of the train station. 
Then after watching a film or a theater show you will have a lot of time to travel into the city along the river Spaarne and discover the greatness of the capital of North Holland and this Province located in The West-Netherlands.
Visit Haarlem - The capital of Province North Holland

Understand - Haarlem is the center of a flower-growing district and the export point for flower bulbs. Many people commute to nearby Amsterdam.

History - The first recordings of the name 'Haarlem' date from the tenth century. Located on a much used north/south connection route, the city became the seat of the Counts of Holland. In 1245 the city was granted city rights by Count William II of Holland. Due to heroic acts of knights from Haarlem during the fifth crusade and their contributions in the siege of Damiate in 1217, Haarlem was granted permission to show a cross and a sword in the city's coat of arms.

Get in - Haarlem is connected on the main train line between Amsterdam and The Hague. It takes about 15 minutes to travel from Amsterdam by train. If you have – or rent – a bike, it takes an average cyclist around an hour to cycle from the centre of Amsterdam, a fairly relaxing ride on typically level terrain.

If you're taking the train from Schiphol Airport, there is no direct service so you will have to change trains in Amsterdam. A good alternative is to use the big red bus #300, called the Zuidtangent, which runs every 10-15 minutes between Schiphol and Haarlem Central Station. 
There are a fair amount of stops along the way, but for a lot of the journey there is no traffic because the bus has its own dedicated lane. 
The trip is approximately 30-40 minutes. You will need to carry your luggage on the bus with you. The fare is settled with a strippenkaart, a ticket that you feed into a punch machine when you board the bus. 
The strippenkaart costs just a few Euros, and is available from the news shop on your left just before you exit the Schiphol terminal out into the bus pickup area. There are many bus stops clustered in this area -- the one for the Zuidtangent is across the street, and is indicated on the sign at the bus stop.

Get around - Haarlem is best walked on foot: it's about a 15 minute walk from the train station to the city center. If you don't want to walk there are buses taking you from the station to the city center and back every few minutes.

See

  • Teylers' Museum 
  • Frans Hals Museum The only good memory of the painter Toulouse-Lautrec about the Netherlands.
  • Corrie ten Boom museum  has free guided tours (in English and Dutch) of the ten Boom house. Tourists can stand in the "hiding place" where Jews were hidden from the Nazis, and see the 'all-clear' sign used to indicate when it was safe for refugees and resistance workers to come and go. Reminiscent of the Anne Frank house in Amsterdam, although where in the Anne Frank House they have had to remove all furniture due to the volume of visitors, the Ten Boom museum is still furnished as a house, making it much easier for visitors to see what it was like for those that lived there during the war. Truly one of Holland's lesser-known gems.

Do - Visit the Teylers Museum which is the oldest public museum in the Netherlands. The museum hosts a collection of fossils (among which the famous Haarlem specimen of Archaeopteryx), minerals, historical scientific instruments and works of art, exhibited in a 19th century manner.

The Patronaat is Haarlem's largest venue for live music. Their fridays and saturdays are dance nights and generally well visited. 

On summer days, hang out in the sun on Haarlem's 'Grote Markt' (near the Grote Kerk) after a long day of shopping or go sightseeing in Haarlem's ancient city centre.

Buy - Haarlem is a popular city for shopping in the region. It has been voted many times as Best Shopping City in the Netherlands and boasts a very diverse range of shops. The Grote Houtstraat, the main shopping street, has most of the obvious shops. The surrounding streets (Kleine Houtstraat and Gierstraat) house smaller shops, where you can browse or buy everything from high end bicycles to teapots.

Shops are open from Monday to Saturday. Opening times usually are from 9am to 5pm, except on Monday's when shops open at 1pm. Many shops in the city center also open every first Sunday of the month and usually shops may be open from 7pm to 9pm on thursdays as well, the so-called "avondverkoop" (Eng. "evening sale" although no special discounts will be given).

Eat The inner city hosts large a variety of restaurants and eat-cafe's. Worth mentioning are

  • De Lachende Javaan, Frankestraat 27. Indonesian
  • Restaurant het Pakhuis, Gravinnesteeg 9. All menu items cost 10 euro or less.
  • Restaurant/Brasserie Stempels; Klokhuisplein 9
  • Restaurant La Plume; Lange Veerstraat 1
  • Eet, Lunch en Biercafe Bruxelles; Lange Wijngaardstraat 16
  • Grand Cafe Nobel; Spaarne 36
  • Brasserie/Restaurant De Nieuwe Karmeliet; Spekstraat 6
  • Restaurant Specktakel; Spekstraat 4
  • Restaurant Mooi Java; Kruisweg 32
  • Grill Restaurant De Kale Pater; Schagchelstraat 19
  • Lucas & Lucas; Lange Veerstraat 51

Drink - Beerbrewing has been a very important industry for Haarlem. The historical Haarlem's beer, recreated in 1995 is Jopenbier or Jopen.

Sleep - The Haarlem hostel (Jan Gijzenpad 3) is located in the north west corner of the city. It's by far the cheapest place to stay, but quite a few miles away from the city center.

woensdag, april 13, 2011

Systéme éducatif néerlandais - Écoles Primaires en Haarlem - HVP 4.11



Salut passengers!
Haarlem.FR présente ce soir ce clip réalisé a partir d'images tournées dans un étalissement scolaire de la rue Johan wagenaarring en Haarlem le 18 mars 2008 mais reédité le 13 avril 2011 avec une musique de fond dont le titre C.P.U. est composée par le groupe Danois Aalborg Fantasy...
Sint Bernardus est le nom de cette école primaire et maternelle de confession catholique qui accueille des éléves dés l'áge de trois ans et qui accompagne leur éducation jusqu'á l'áge de dix - onze ans. 
Illustration : Jan Steen (Leyde 1626 + 1679) - Fête de Saint-Nicolas (Amsterdam, Rijksmuseum)
Découvrez maintenant au travers du reportage numérique suivant quelques informations sur le systéme scolaire mis en place aux Pays Bas...
Systéme éducatif Néerlandais 
Le système éducatif néerlandais – Quelles innovations ? Quelle gestion des lycées ?
Egalité des chances, intégration, qualité de l’enseignement sont, depuis près de trente ans, les objectifs majeurs des programmes éducatifs des autorités nationales néerlandaises. 
Forte immigration, différences sociales, élèves difficiles, retards scolaires sont autant de difficultés que le système éducatif a voulu surmonter; ainsi, dès les années 80, des recherches sont entreprises, en collaboration étroite avec les écoles. Des solutions originales et innovantes pour l’époque, ont été trouvées parmi lesquelles, l’autonomie des écoles, le service d’orientation… 
Aujourd’hui, ce pays de 17 millions d’habitants dispose de 700 établissements du secondaire, très diversifiés; le chômage des 15-24 ans, malgré la crise, y est resté limité à 8,5% tandis qu’il atteint plus de 20% pour l’ensemble de l’Europe. Il n’est donc pas surprenant de constater que le système éducatif néerlandais soit devenu une référence pour les pays d’Europe qui cherchent aussi à moderniser le leur.
Prise de conscience
Dès le début du XX ème siècle, la stratégie éducative du gouvernement néerlandais a pris en compte les besoins des enfants en retard scolaire. La montée de l’immigration des années soixante, a encore accentué cette attitude. La pression sociale, les difficultés éducatives toujours plus complexes, les limites budgétaires, ont poussé le gouvernement à redéfinir ses stratégies. Il s’est alors engagé dans une politique le menant peu à peu vers une totale autonomie de chaque établissement, qu’il soit public ou privé. 
C’est ainsi qu’à partir des années 2000, des écoles ont accepté de s’inscrire dans un « réseau de responsabilisation », l’EOP (Educational Opportunity Policy). Le résultat est convaincant puisque l’échec scolaire atteint moins de 10 %. En Europe, dès les années 80, ce concept novateur, laissant plus d’autonomie aux écoles, fait des émules, une différence est cependant apportée quant à l’importance de la responsabilisation laissée aux écoles. 
Le système éducatif est orienté en fonction des besoins et du passif des élèves . 
«Dans les pays où les établissements d’enseignement jouissent d’une grande autonomie dans le choix des programmes et des modes d’évaluation, les élèves ont tendance à obtenir de meilleurs résultats » Pisa à la Loupe N° 9. 
Les propositions éducatives aux Pays-Bas sont particulièrement diversifiées. Tout groupe sérieux peut fonder son école privée à condition d’accueillir un minimum d’élèves. Ces écoles répondent alors à un courant éducatif ou à un niveau d’éducation particulier. Aujourd’hui 70 % des écoles sont privées, d’obédience catholique, protestante, musulmane, hindoue, Juive ou laïque … tandis que l’Ecole publique est, laïque. Qu’elle soit publique ou privée elle bénéficie du même soutien financier. Le ministère de l’Education, de la Culture et des Sciences en association avec les pouvoirs locaux est responsable des politiques relatives à l’éducation. Un programme de base, national, est établi par négociation avec toutes les écoles du secondaire.
Constituée en fondation, l’école est responsabilisée. 
Elle développe sa propre identité, ses objectifs et les moyens de les atteindre ; certaines créent des méthodes pédagogiques originales (Montessori, Dalton…). Ainsi autant d’écoles proposées sont autant d’offres adaptées à autant de profils d’élèves. Les parents sont libres de choisir l’établissement qui leur paraît le mieux adapté à leur enfant. L’Etat, bien entendu, garde des droits comme celui d’établir des règles concernant la qualification des enseignants, leur rémunération, la construction des bâtiments scolaires… 
Un contrôle strict des écoles, les évaluations diffusées sur le net. Les établissements publics sont soumis à la législation publique qui est gérée par le conseil municipal. Les privés sont soumis à la législation privée. Chaque année des inspecteurs, contrôlent les établissements. Toute école doit rendre des comptes. Elle est jugée sur la gestion de son budget et sur ses performances. Les résultats évalués selon des critères précis sont diffusés sur internet. L’aide financière est accordée au prorata du nombre d’élèves accueillis et de leurs résultats...

Google+ Followers

Most read on 2.0